top of page

La vie du SVC à l’approche de l’ Assemblée Générale

Début décembre, nous pourrions penser que l’activité du club ralentit avec la durée des journées qui « rétrécit comme peau de chagrin ». Détrompez-vous, les retraités dynamiques se mettent en action, les coursiers reprennent l’entrainement sur route et grossissent l’effectif lors des sorties du club, les cyclo-crossmen sont au cœur de leur saison hivernale et les membres du Bureau préparent avec engouement la 17ème Assemblée Générale qui se tiendra ce samedi à partir de 18h30 à la Salle des Fêtes de Sorèze !

Tout d’abord un grand Merci aux retraités dynamiques du SVC : Alain, Francis, Jean-Jacques, Jean-Pierre, Bernard, qui sous la houlette du « consultant » Hervé, ont passé plusieurs jours à décaper la peinture, nettoyer puis calfeutrer le véhicule 9 places acheté récemment, à un prix très raisonnable, avec un petit kilométrage annuel, mais pas en état neuf. Ce véhicule va partir, maintenant dans les mains de 2 de nos partenaires, le garage Motrio de Dourgne, qui va le peindre et lui rendre une 2ème jeunesse, puis l’entreprise Freshcore qui va le relooker avec des stickers portant le nom du club et de partenaires privilégiés du SVC !!!

Les retraités décapent le véhicule du SVC

Hervé en plein travail !

Le boxer une fois décapé

La plupart des coureurs du SVC ont repris l’entrainement sur route, afin d’arriver en forme dès les premières courses du calendrier 2024. Dans cette optique, ces 2 derniers samedis, ils se sont donnés RV, certains depuis l’Aude, la Haute-Garonne ou le Tarn Sud, sur le parking de l’Abbaye-Ecole de Sorèze. De ce fait, le groupe, parfois squelettique cet été, s’est retrouvé en grand nombre (près d’une vingtaine lors des 2 dernières sorties), sur les routes tarnaises. Si la dernière sortie du mois de Novembre s’est fort bien passée, sous un agréable soleil et dans une excellente ambiance, la première sortie de Décembre a été épique et s’est terminée de façon dramatique !

Le groupe du SVC à la sorite du samedi

Tout d’abord, le jeune Lilian crève juste avant de partir, départ repoussé de 10 minutes dans un froid glacial. Simon, en bon Président, prend la commande du groupe en suivant son GPS qui ne correspond pas au circuit initial. Nous partons sur le tracé du 2 avril (et non 2 décembre) pour une virée de 96 km !!! A l’approche de Puylaurens, Frédéric casse sa pédale et doit être poussé ou pédaler d’une jambe jusqu’à Puylaurens où son fils viendra le récupérer. Dans cette attente, le groupe se refroidit, mais retrouve le circuit initial, long d’une cinquantaine de km. A Cuq Toulza, Thierry crève et fait demi-tour, Didier commet une erreur de circuit, le groupe partant sur Algans et Bertre et non Lacroisille comme indiqué par le parcours initial, concocté par Eric. Cela aurait pu avoir une incidence minime, quelques kilomètres supplémentaires, si … d’une part, une dizaine de poules n’avait pas traversé la route juste devant le groupe. Evidemment, l’une d’entre elles décide de faire machine arrière au milieu des coursiers. Coup de patin, un écart envoie Lilian au fossé, heureusement sans gravité, sauf pour son cuissard blanc, dont la couleur a viré au gris – marron boueux.

Dans la remontée entre Bertre et Puylaurens, le groupe accélère, un jeune fait un écart, obligeant Francis à ralentir et Patrick touche alors sa roue arrière et chute, la tête frappant le sol en premier. Etalé au milieu de la route avec perte de connaissance, le triathlète de Sorèze inquiète le groupe qui agit avec beaucoup de sang-froid (la météo glaciale s’y prêtait). Les uns sécurisent la route en aval et en amont de l’accident, les pompiers et son épouse sont aussitôt avertis, Mickael (kiné de l’équipe pro de St Michel), présent à nos côtés, prend grand soin de lui, afin de ne pas provoquer de fracture de la colonne ou autre partie vitale du corps. Nos retraités, Francis et Alain, anciens pompiers, font le nécessaire pour le couvrir, afin que Patrick n’attrape pas froid, couché sur un goudron froid comme de la pierre. Les jeunes repartent pour rejoindre au plus tôt leur domicile respectif, escorté par des membres du groupe, afin de les rassurer. Au bout d’un moment (toujours trop long), les gendarmes arrivent. Ils vont prendre en charge … le vélo de Patrick jusqu’à la caserne de Puylaurens. Puis les pompiers arrivent et mettent sur un brancard le malheureux Patrick, pour le conduire à l’Hôpital de Castres, afin de subir plusieurs scanners qui ne décèleront rien de grave, fort heureusement. En moins de 40 km, 2 erreurs de circuit, 2 crevaisons, un bris de matériel et 2 chutes dont l’une, grave ! Cette situation est une première dans l’histoire du club, en espérant qu’elle n’arrive que tous les 16 ans !!!


Florian JONIN

La saison de cyclo-cross bat son plein et nos représentants étaient à Cugnaux fin novembre et à Rieumes, début décembre. A Cugnaux (31), Stefano DE RIU a obtenue une nouvelle place d’honneur en grimpant sur la 3ème marche du podium des 4ème catégorie, battu par C. FIRMIN (club de Roquettes) et l’Héraultais F. VIVION (Teyran Bike 34). Elian JONIN, qui a eu des soucis, termine à la 11ème place, qui ne reflète pas sa valeur actuelle.

A Rieumes, sur un terrain très gras, le cyclo-cross a été dominé par les Tarnais, que nous trouvons aux 3 premières place : Hugo ROUSSILLOU (La Pancarte), l’emporte devant VOYEUX (Lavaur) et AURIOL (Cambon), ces 2 derniers faisant partie de la sélection du Tarn pour le National, en Alsace, fin janvier prochain. Florian JONIN va casser une chaussure, mais comme Mathieu VAN DER POEL, lors des derniers championnats du Monde route à Glasgow, Florian va terminer la course en 9ème position (ne s’appelle pas VAN DER POEL qui veut). En 4ème catégorie, c’est un ancien coureur de niveau national, le Biterrois Georges REVERDY, bien connu des passionnés de cyclisme, qui devancent 2 tarnais : GRAS (Blaye les Mines) et Elian JONIN, qui collectionne un nouveau podium !

Elian JONIN 3ème à Rieumes

La famille VASSAL a couru à Pau, sur un circuit proche de l’hippodrome, un tracé plat devenu un véritable bourbier, circuit ravagé par la pluie et les courses UFOLEP de la veille. Ces conditions ont parfaitement convenu à la famille VASSAL, puisqu’Estéban termine à une probante 2ème place, Thibaut et Maryline l’emportent dans leur course respective. A travers cette nouvelle victoire de notre championne de France Masters (qui va remettre en jeu son titre, le 17 décembre à Périgueux), hormis la course Elite de la manche de Coupe de France, elle reste invaincue depuis le début de la saison de cyclo-cross, il y a 2 mois … de bon augure pour le 17 décembre.


A noter, dans un autre registre, la très belle perf d’un authentique Sorèzien, cycliste depuis un an, Vincent JAUROU qui va terminer en 25ème position, vainqueur en catégorie Espoir, du Trail de l’hivernale des Templiers à Roquefort (12), (25,8 km et 1150 mètres de D+) en 2h37’45, (et 1h20’ de mieux que l’an passé !).

Rendez-vous maintenant, ce samedi, à l’Assemblée Générale du club, pour échanger autour d’une rencontre avec un ordre du jour officiel suivi d’un moment convivial !!!

185 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page