top of page

Simon aux Europes de Gravel, Victoire pour Maryline, Podium pour Cécile et Guillaume

Dernière mise à jour : 6 oct. 2023

Simon évoque son week-end en Belgique :


Simon VERGNES et Mael ROUANET au championnat d'Europe gravel en Belgique

« Départ de Toulouse à 6 heure samedi matin avec Mael Rouanet. Direction la capitale Belge, où nous retrouvons nos vélos dans les cartons emballés avec grand soin par Jean Jacques Delprat. Après quelques soucis administratifs, nous réussissons, tant bien que mal, à mettre les vélos dans notre voiture de loc, et direction de Oud Heverlee, pour monter nos vélos en pleine forêt du Brabant. De là, nous reconnaissons le grand circuit de 47 km, que nous parcourrons 1 fois le lendemain. Suffisant, pour un déblocage. Le petit circuit de 28 km, on l’apprendra pendant la course : 3 tours pour moi 4 pour Mael.

Mael a la chance (ou pas) de partir avec les élites, seul moyen pour lui de participer aux Europes de Gravel. 160 km avec Jasper Stuyven (vainqueur), Tim Merlier, Gianni & Florian Vermeersch, …, Philippe Gilbert qui finit juste devant. Mael finit devant Van Der Poel, oui oui, mais David VDP et Greg Van Avermart aussi. De bonne augure pour les Mondes auxquels il participera samedi en Italie. Bonne chance Mael.

Pour ma part, 130 km de prévu, objectif ne pas se faire rattraper par les pros. Dernière course de la saison, dernier objectif. Tous les feux sont au vert pour moi il ne me reste plus qu’a prendre du plaisir et finir la course. Allez un petit défi perso, rentrer dans les 25% pour la qualifications aux mondes de 2024 qui auront lieux … « Au même endroit ».

Ça part très vite, comme un start de CX. 300m tout droit, virage gauche 90° droit dans la pente tout le monde arrêté, pied à terre, puis de nouveau à bloc dans la bosse pour pas être trop loin de la tête de course (que je ne verrai jamais). Au sommet, 2 bornes tout droit, léger faux plat descendant, ça roule à 50 kmh, de la poussière, un vrai départ de cyclo-cross. Au bout de 10 km, je double Valtteri Bottas (2x Vice-Champion du monde de F1) en défaillance complète, ça booste un peu, tu te dis « Woohaw énorme ».

Un peu plus loin on se retrouve dans une sorte de carrousel : 1/2 tour à la belge avec un public en folie, agglutiné contre les barrières. Ça donne des ailes, on appuie plus fort sur les pédales. Le petit circuit est dans l’ensemble très roulant, sur des pistes larges de la forêt du Brabant, à noter que les passages en single track dont un, en descente à 40 km/h, dans une bande de 20cm de large, des bonhommes et des bidons tout au long du single par terre. Puis, comme on est en Belgique, forcément il y a du pavé sur le plat, en descente et en montée. Puis de toutes dimensions et en tous états !!!

1er et 2ème tour, même tempo pour moi, je les boucle en plus de 45min chacun. 3ème tour c’est la grande boucle, reconnue la veille, avec le vent en plus qui vient créer des bordures en haut des monts. J’arrive à ne pas rester seul trop longtemps, chaque fois de passer d’un groupe à un autre. Mi-boucle je m’arrête au ravito pour remettre de l’eau, déjà 90 km au compteur. Pour complexifier la situation, je perds le bidon, que je viens de remplir 5km avant, sur des pavés. Un peu avant la fin du tour, la fatigue et les secousses sur le vélo commencent lourdement à se faire ressentir, une grosse hypoglycémie arrive. Je suis collé je n’avance plus comme avant. Plus de jus sur les relances (et des relances, il y en a partout à chaque virage serré et chaque sommet de bosse). Passage sur la ligne, plus que 28km, là je sens que la qualif s’éloigne, mais il reste l’objectif de ne pas se faire doubler par les « machines de guerre ». À 5km de l’arrivée je commence à entendre l’hélicoptère, puis à le voir. Les pros ne sont plus très loin. 1km plus loin, un policier me fait arrêter pour laisser passer Jasper Stuyven qui déboule à vitesse grand V dans le virage où je suis. A 3 km de l’arrivée, j’entends crier dans mon dos, c’est le groupe de poursuivant. Après leur passage, plus de questions à se poser : finir à bloc jusqu’à l’arrivée.

Je finis à la 119eme place Européenne des 19-34 ans, 169eme scratch sur 410, 3ème français en 4h14min16s à 15minutes de la qualification (l’hypoglycémie m’a été fatale).

La course terminée, encore un effort pour nous, démonter les vélos, les remballer proprement dans les cartons, rendre la voiture et s’enregistrer. Un week-end intense, chargé en sensations et en émotions.

Maintenant, il n’y a plus qu’à réussir à se qualifier pour retourner dans le Brabant.

Place à la coupure hivernale. »


1er cyclo-cross et 1ère victoire pour Maryline

Le cyclo-cross est une spécialité belge, mais la saison de cyclo-cross a également commencé en Occitanie. Pour sa première course « hivernale », par un temps estival, à St Pierre Lafeuille (82), Maryline, après avoir récupéré, le week-end précédent, le bouquet de Christophe LAPORTE, aux Europe Route, a remporté son 1er bouquet de cyclo-cross 2023. Elle a gagné devant « 2 jeunettes » : Manon LIBOREAU (GSC Blagnac) et Léa VERNEZOUL (Albi Vélo Sport). Thibaut et Estéban (en U15) terminent, tous deux, 3ème de leur course.



Cécile et Guillaume 2ème en CLM duo mixte
Guillaume 3ème du classement scratch

Cette période est, également, par tradition, la saison des course de « gentleman » ou de Contre La Montre. Cécile et Guillaume RICHARD, après leur duo aux 24h d’Albi, ont participé au CLM de Pézenas (34). Dans le cadre du CLM individuel, Guillaume, qui retrouve une belle forme physique, a pris une excellente 3ème au classement scratch, derrière le champion du Monde handisport Florian BOUZIANI (Istres) et le Mazamétain Xavier BUSSY. En duo mixte, Cécile et Guillaume ont pris la 2ème place, seulement battu par Audrey Bonniol (qui court en DN2) et son père… un podium très familial.


Une nouvelle discipline prend peu à peu ses marques : le Gravel. Une course était organisé à Lahage (31) sur un circuit adapté à ce type de vélo. Florian JONIN prend une excellente 6ème place et Stéfano De RIU (qui dispose d’un vélo route, CLM, VTT et donc Gravel) finit 12ème de la catégorie des 20 – 39 ans. Marc DANELUZZO rate de peu le podium, terminant 4ème de la caté des 50 ans et plus.


Le groupe du samedi et ses 3 jeunes à Font-Bruno

Samedi, le groupe « Route » avec 3 minimes, a, du fait, de la chaleur, modifié le circuit initial, pour grimper à Font-Bruno par Labruguière. Si Lilian, victime de crampes à mi-pente, a été en retrait, Hugo et Nadau ont suivi Frédéric MICALEFF, pratiquement jusqu’au sommet. Ce dernier a emporté le sprint pancarte de Montalric devant Didier, tous deux bien amené par Yvan et son VAE.


Dimanche, un petit groupe du SVC a participé à la Rando VTT des Cammazes, qui a connu un record d’affluence : 330 VTTistes et 30 randonneurs pédestre !

Entre Gravel, VTT, cyclo-cross et route, un week-end éclectique et bien rempli pour le SVC !!!!

98 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page