François participe à la course VTT Marathon de Gerone.

21 Feb 2018

La saison de cyclo-cross vient à peine de se terminer, que débutent les épreuves sur route et VTT.

 

Les coursiers du SVC préparent la saison avec ardeur, malgré le mauvais temps que nous avons subi en janvier et début février.

Ludovic DRUSIAN a effectué, dimanche matin, 85 km derrière scooter (d'Albi au domicile de ses parents domiciliés proche de Revel) et retour l'AM.

 

Pour sa part, François JARGUEL à disputé, dimanche la première course VTT Marathon à Gérone chez nos voisins Catalans avec 80Km pour 1700m de D+ prévu mais 2100m de D+ pour de vrai.

 

Il nous communique son compte rendu :

 

"Vendredi et Samedi, la gastro s’invite à la fête… pas génial comme préparation d’avant course, mis à part pour optimiser le rapport poids/puissance. Le samedi soir, ça s’arrange, je décide alors de m’aligner au départ le lendemain matin.

 

Le temps est beau, frais, et la pluie a imbibé le circuit pendant la nuit. On est environ 400 sur la ligne de départ, je retrouve Lionel Laurent un voisin Revélois. On voit que c’est la rentrée, tout le monde est là pour se remettre en jambes pour la saison, tous les gros teams espagnols et Catalans sont présent, 2-3 teams français également, dont celui de Sophie GIOVANE notre ancienne adhérente l’an passée.

 

Le départ est donné à 10H, pour une fois, ça ne part pas trop vite et les premiers kilomètres sur route me permettent de me replacer dans les 30/40 premières places. Le terrain est bien humide avec des passages bien boueux, ça ne favorise pas le rendement et demande un surplus d’énergie pour rouler vite. Les 15 premiers kilomètres se passent bien, je me maintiens aux alentours de la 50 ème place. Je commence à peiner un peu à la pédale mais les descentes techniques me permettent de reprendre les secondes perdues. Malgré ça je perds quelques places, mais rien de méchant. Vers le 35ème Km, on remonte un long single bien raide et bien long, je vais laisser beaucoup de jus ici pour pouvoir basculer avec les 4 autres coureurs qui m’accompagnent. Kilomètre 44 on repasse tout près du départ, c’est là que mes jambes démissionnent et rentrent à la voiture, laissant le soin à mon mental de finir la course.

 

Aïe, ça va devenir compliqué, je suis à l’arrêt ou presque, cette 2ème boucle plus courte et en théorie plus facile va me paraître bien longue. J’essaie de garder un rythme convenable et de ne pas m’écrouler totalement, je sens bien que je perds pas mal de temps et forcément petit à petit, je me fais reprendre. On enchaîne les singles tortueux, montants, descendants, il n’y a rien à dire ce tracé est vraiment superbe ! Mais pour une fois, je rêve d’une longue piste bien roulante pour finir plus vite. Cette satané gastro, m’a bouffé une bonne partie de mon énergie et elle me manque pour finir dans de bonnes conditions, c’étais prévisible.

 

Je n’arrive plus ni à manger ni à boire, le rendement du terrain est proche de zéro, chaque kilomètre en parait 2, bref c’est dans ces moments que l’on se demande s'il n’aurait pas mieux fallu rester au lit. Et après 4h30 de course, une odeur de café me titille les narines, Il y a une usine Nescafé à Gérone, donc qui dit odeur de café, dit arrivée toute proche. La caféine contenue dans l’air me redonne de l’énergie, et on arrive enfin sur de la piste, ça y est, j’entend le speaker, c’est l’arrivée. Je passe en 4h38 et à la 68ème place. Le résultat est plutôt bon, au vu de la moitié de course en roue libre. Beaucoup de plaisir et de souffrance sur ce très beau parcours. De l’avis général, cette course était très physique pour une première et beaucoup était à la peine sur la fin."

 

Un grand merci à François pour nous avoir fait part de ses impression et bravo pour sa participation.

Please reload

1 Oct 2019

Please reload

Please reload

  • Facebook Basic Square

© 2023 by John Smith. Proudly created with Wix.com