Le SVC sur La Semaine Fédérale dans les Vosges

23 Aug 2018

Il ne fallait pas rater cela : la FFCT organisait sa semaine fédérale dans les Vosges à partir d’EPINAL. Accompagnés de Jean-Pierre et d’Alain, les frères Freudenberger ont ratissé leur département natal sur 700km avec 9000m D+. Chaque jour, des circuits allant de 70 à 150km nous permettaient de rouler dans des cantons différents.

La coupure du mercredi a permis aux épouses de suivre une pièce de théâtre (Littoral) au TNP de Bussang (Source de la Moselle) dont la particularité est d’être construit tout en bois avec un fond de scène mobile offrant un spectacle naturel sur la forêt vosgienne. Après Bains les Bains, ses thermes et son ancienne manufacture royale de fer blanc, nous découvrons  Charmes, pays de l’écrivain Maurice Barrès et Sion dont la « colline Inspirée » pique les jambes avec un dernier kilomètre évalué à 11% de moyenne. Nous passons à Mirecourt, cité des Luthiers et à Dompaire où un char de la 2ème Division du général LECLERC rappelle un terrible épisode de la libération en septembre 1944.

Le jour le plus long fut sans doute le mardi 7 août  où la canicule a fait grimper le thermomètre à 39° : au départ décalé de Gérardmer (la perle des Vosges),  après quelques cols et la route des crêtes, le passage au Hohneck (1381m) et ses vues spectaculaires sur les vallées, la descente par la route des américains puis le col du Bramont , nous arrivons à La Bresse où un ravitaillement nous attend. Le temps défile et la chaleur qui s’installe nous assomme dans les cols du Brabant et de Grosse Pierre avant de franchir une autre petite bosse pour accéder à la voiture garée au bord du lac.

Jeudi 9 août, un petit circuit de 77 km nous mène à Thaon les Vosges pour un pique nique géant qui, à peine commencé, s’est transformé en chasse aux abris lorsqu’un orage d’une rare violence s’est invité et a  emporté les toiles, la vaisselle, les barrières métalliques, heureusement sans faire de dommages corporels. Le lendemain, Jean-Pierre et Alain partent de Vittel pour explorer Neufchâteau (les Néocastriens) et ses environs dont l’amphithéâtre romain de Grand et la maison natale de Jeanne d’Arc à Domrémy ; les 2 frères choisissent le départ d’Epinal pour un circuit de 120km vers Contrexéville en passant par Lerrain, Vioménil et la source asséchée de la Saône. Retour par la retenue d’eau de Bouzey qui alimente le canal de l’Est. Nous terminons le périple vers le nord  ouest du département en direction de Saint-Dié en passant par Etival-Clairefontaine (les cahiers d’écoliers).  Pendant que nous pédalions, les épouses découvraient Epinal et ses musées, le parc du château, les magasins de textile de Gérardmer, les cascades de Tendon au débit affaibli, la balnéothérapie à Bains les Bains, les vestiges de la forteresse de Châtel sur Moselle, le camp celte de Bure près de  Saint-Dié et randonnaient sur les chemins de Ventron, petite station de ski avec son ermitage.

2500 camping-cars dont 2 soréziens stationnaient sur l’aérodrome de Dogneville où la fraîcheur de certaines aubes contrastait avec la canicule de l’après-midi (allez chercher l’ombre d’un sapin sur un aérodrome…). Les autres participants étaient logés dans les internats spinaliens, les campings et chez l’habitant, formule que la famille Freudenberger a choisie. Nos hôtes étaient adorables en accédant à une grande partie de nos demandes : encore merci à Odile et Bernard.

Après une semaine riche en activités diverses, nous quittons Epinal attirés par les câlins de nos petits enfants à proximité de Nancy.   

Please reload

1 Oct 2019

Please reload

Please reload

  • Facebook Basic Square

© 2023 by John Smith. Proudly created with Wix.com