NATIONAL FSGT EN CÔTE D'OR POUR LES CYCLOCROSSMAN DU SVC

26 Jan 2019

"Le week-end dernier, c'était direction la Côte d'Or pour le National FSGT de cyclo cross dans l'espoir de renouveler les performances familiales de l'année dernière (1ère, 5e et 17e).

 

Nous partons le Vendredi matin, la voiture chargée (le vélo de chaque enfant + une paire de roue de rechange de Gian-Luca, 2 vélos pour moi avec une paire de roues en plus pour chacun, + des pneus, quelques pièces, un jet pour nettoyer, un compresseur, un home-trainer, des affaires pour toutes les conditions, un chariot et une poussette pour transporter les affaires et la petite dernière).

Le trajet débute mal, voyant défaillance du moteur qui s'allume et on s'aperçoit que le logement est fermé (ma fille aînée restée sur place n'a pas les clés), heureusement le voisin en a une!

Après 6 heures de route, arrivée sur le circuit où nous croisons la famille Jonin. Vu l'état de leurs vélos le terrain a l'air souple. On va faire une reconnaissance à pieds, même si, pour les petits on n'est pas sûr du parcours. Le soir nous allons chez ma tante qui est à 45 minutes du circuit.

 

Le lendemain, vers 10h30, nous arrivons au circuit. Les conditions ont changé, il fait - 4°, tout est blanc et très glissant, les pneus spéciaux pour la boue resteront dans le van. On récupère les dossards auprès des commissaires nationaux qui commencent à nous connaître à force de nous voir à tous les championnats, puis on part faire le circuit. Gian-Luca a le même que nous pour l'américaine et par endroit y a du verglas.

Ambre-Giulia a un circuit très simple, mais elle a super froid aux mains et comme à son habitude, elle est stressée avant la compétition. Après quelques tours de reconnaissance, on va se mettre au chaud dans la salle, c'est ce qu'il y a de mieux à faire.

Changement de programme, les pupilles vont partir en 1er. Gian est en 2e ligne et ne prend pas un super départ, néanmoins à la sortie du bois il est 6e, puis 5e sur la ligne, et 4e à l'entrée du bois, la 3e place n'est pas loin. Dans son deuxième tour il va chuter et rester 5e, il finit exténué.

C'est au tour d'Ambre-Giulia, elle prend de suite un bon départ et met la 2e à une distance respectable, puis elle rattrape les garçons partis avant. Dans le 2e tour de circuit, elle accentue son avance, sans erreur le titre est renouvelé, c'est ce qui arrivera un peu dans la confusion car nous n'avions pas entendu le nombre de tours. Direction la salle, avec frites et saucisses pour se réchauffer, la petite dernière est gelée.

C'est à mon tour, je mets vite le dossard, prépare les vélos, pas le temps de se chauffer et je prends le départ de l’américaine, Pour ceux qui ne connaissent pas, chacun fait un tour et on se passe le relais avec un bracelet. Il ne s'est pas écoulé 3 minutes que sur un faux-plat descendant, je décroche de la roue avant par la gauche, je me relève mais j'ai mal et déjà que je n’étais pas en confiance, cette chute n'arrange pas les choses. Je passe le relais à Jean-Philippe Gras du club de Blaye, je reprends mes esprits. 2e tour, je glisse sur une plaque de verglas dans le bois et manque de me prendre un arbre, je songe presque à l'abandon mais je cours en équipe aujourd'hui. Je repasse le relais, je regonfle un peu les pneus, ça va mieux et pour la fin de la course, je change de vélo et travaille la technique pour le lendemain. La course finie, je vais vite faire la reconnaissance du grand tour pour voir à quoi il ressemble. Après, faut tout aller ranger et nettoyer (enfin on essaie car la boue a gelé sur le vélo).

 Place à la cérémonie protocolaire dans une salle chauffée.

 

Après une courte nuit je me réveille, la neige est annoncée mais il fait un peu moins froid. Le corps est courbaturé mais même si la motivation n'est pas énorme on va aller "au combat". Arrivé sur le parcours la ligne de départ, sur le bitume est entièrement verglacé, je fais un tour de reconnaissance avec un pneu sans crampon à l'arrière, (hors du bois c'est tout gelé par contre dans le bois ça commence à dégeler, on entend la glace craquée), j'opte donc pour des pneus mixtes mais larges, un tour après c’est acté. Je ne peux pas trop dégonfler, car par endroit il y a des pierres. Je regarde partir Florian avec les juniors et les roues arrière chassent bien.

Je retourne à la voiture, règle le matériel et fait un peu de home trainer. Le frère de Jean-Philippe me prend le vélo de rechange et j'ai aussi une paire de roues. C'est l'appel, je suis en 1ère ligne et même si je sais que sur un tel terrain, mon gabarit ne va pas m'avantager, j'essaie de prendre un bon départ dans l’espoir de finir dans la première moitié, au moins 35e sur 70 inscrits. C'est chose faite, au premier rétrécissement je suis aux alentours de la 20e place même si dans les premières parties techniques et les descentes, je ne suis pas assez rapide, la chute de la veille m'a refroidi. Néanmoins sur les parties physiques je m'arrache, le reste du temps je slalome entre les parties gelées, la boue, les ornières, les pierres. A mi parcours on m’annonce 40ème, je m’arrache pour remonter des places, je double mon dernier concurrent dans la dernière ligne droite pour finir 35ème sur mes deux roues ! Je suis un peu déçu car j’ai pris un tour dans la vue mais en découvrant le classement, je m’aperçois que le premier occitan n’est que 10e, c’est dire le niveau des premiers et sans doute leur expérience plus grande sur ce style de terrain.

Avec cette 26ème course, la saison de cylo-cross touche à sa fin, si tout va bien je la terminerai en UFOLEP ce dimanche à St Martin de Curton (47).

Encore un grand merci pour le soutien inconditionnels des membres du club.

Pour information si tout va bien, nous irons disputer le National route dans le Pas de Calais les 29 et 30 juin et le National VTT en Alsace les 6 et 7 juillet."

Please reload

Please reload

Please reload

  • Facebook Basic Square

© 2023 by John Smith. Proudly created with Wix.com