3 Victoires pour le SVC ce dimanche


Dimanche faste pour le SVC avec 3 victoires !!! Tout d’abord, sous les yeux d’Antoine DE ZERBI, arbitre de la course, Maryline remporte, à Rodez, son 2ème cyclo-cross FFC (en 2 participations) face à 2 jeunes féminines courant en Elite. Elle évoque sa course :

« J’ai bataillé ferme, pendant 3 tours, avec Léa BONNAFOUS et Manon SOUYRIS (toutes 2 d’Albi Vélo Sport) puis Léa a lâché et « j’ai perdu » Manon à 1,5 tour de l’arrivée. Mais ce fut dur ! J’essaie de « rattraper » mon retard d’entrainement et je ne m’autorise pas les vendredis de repos. J’y mets des séances dures et c’est donc un peu « hard » le dimanche en course !!! »

A noter que, son mari, Thibaut, blessé, a vite cicatrisé (même à la surprise de son Médecin d’épouse) et, pour sa reprise en compétition, « tout en pédalent un peu de travers » a obtenu une probante 4ème place. De ce fait, il participera au Championnat d’Europe à Namur (Belgique) début novembre, en compensant son manque d’entrainement par sa technique ! Leur fils, Estéban, sur un circuit adapté à ses qualités de grimpeur, a réussi une très belle course et l’a emporté devant Pablo POUILHES, « les chiens ne faisant pas des chats ».


Au SOREZE VELO-CLUB, quand on cause cyclo-cross, viennent de suite à l’esprit les familles VASSALVETAT, DE ZERBI et JONIN. Daniel, Elian et Florian ont participé au cyclo-cross FSGT de Carbonne (31). Au classement scratch, Florian (6ème des 3ème caté) devance son père de 8 places, mais Daniel l’emporte en 5ème catégorie, et son oncle, Elian, a conclu le cyclo-cross en 14ème position des 4ème catégories. Leur objectif est de monter en puissance pour le Régional d’Occitanie, organisé par le SVC le dimanche 11 décembre, sur le site de St Ferréol, puis le National qui se disputera début 2023 à Béziers.


6 membres du SVC ont participé sur le vélo à l’édition 2022 de la Ronde Castraise (sur la distance moyenne de 95 km), ainsi que la famille PELISSOU à l’organisation. Au classement scratch, Sébastien VERDEYME prend une excellente 26ème place (6ème de sa catégorie d’âge), juste devant Cyril ROUGE (à 40 secondes de Sébastien). Frédéric JOUBREL, 34ème du scratch, termine, tout comme à l’Ariégeoise, vainqueur de sa catégorie d’âge ! Chapeau et Respect Fred !!! Michel VIDAL, à moins de 2’ de Frédéric, prend la 3ème place des 55 – 59 ans … 2 Sorèziens sur le même podium !!! Christophe CASSARO (150ème du scratch) et Greg ANDRE (198ème) terminent une vingtaine de minutes derrière les meilleurs Sorèziens. A noter l’excellente perf de Corentin CASSARO, 9ème du classement scratch et 4ème de sa catégorie.


Frédéric JOUBREL nous raconte sa course :

« 9h25 top départ, comme à l’accoutumée, les places en tête sont prisées et entraînent une bagarre tendue au prix de quelques frayeurs à l’approche du mobilier urbain (séparateurs de voies principalement), avant même de quitter Castres, juste à ma droite j’entends « ATTENTION!!!» et en moins d’une seconde le bruit fracassant d’une ou plusieurs chutes, et d’un juron que je ne peux pas écrire ici, mais il sortait d’une gorge enragée ! La voie s’élargie, la vitesse grimpe un peu, la tension se relâche et que vois-je : un maillot du SVC, c’est Cyril et son casque blanc, je le rejoins et j’ai juste le temps de lui mettre une petite tape et lui demander comment ça va pour se motiver tous les 2.

La première côte est passée comme une lettre à la poste, mais la deuxième, assez longue et bien pentue sur sa fin, va nous mettre tous dans le rouge. Devant ils restent groupés mais ensuite c’est la file indienne, des cassures se sont déjà produites, et derrière ça doit être pire. Cyril est devant et je dois faire un effort sur le replat pour recoller, nous sommes que 2 ou 3 en capacité de produire cet effort qui va sûrement nous coûter cher. Et ça recolle mais au bout d’une assez longue chasse, devant, ils ne sont pas décidés à lever le pied. Le temps de reprendre un peu de souffle et paf encore une côte, ça s’étire, plusieurs cassures, je résiste et je perds progressivement de la distance, relance qui dure, qui dure, qui fait mal, le temps de regarder le compteur même pas 20 km, oh la la, ça va être dur !!!

On entame une longue descente avec son lot de virages serrés et quelques surprises : châtaignes, graviers. Bon descendeur, je colle les coureurs de devant, Cyril assure ses trajectoires et perd un peu de distance. La partie plate va nous permettre de se regrouper, 30km nouvelles successions de côtes, je ne sais pas si devant ça accélère, mais moi je ne peux plus, inexorablement la tête de course s’en va, je décroche, après tous ces efforts, je paie l’addition. Allez au revoir !

Le reste de la cyclo sera plus calme, nous formeront progressivement un deuxième peloton assez conséquent (une bonne vingtaine de coureurs voire plus) réalisé une bonne moyenne, en jouant avec les bordures pour se protéger du vent, petit à petit je reprends des forces.

À l’approche de l’arrivée, vers le 90ème km, le vent dans le dos, sur une belle route, l’excitation de certains provoquent des accélérations bien sympas. De quoi reprendre confiance sur nos capacités, alors que certains semblent avoir du mal à répondre. De toute façon on est trop nombreux, je profite de l’arrivée d’un long faux plat et de l’accélération des deux plus costauds qui nous chatouillent depuis un petit moment pour augmenter la vitesse. On réussira à provoquer une bonne cassure, on va alors se retrouver une demi-douzaine dans la dernière montée, progressivement d’abord, certains coincent et lâchent prise. « Ça termine par une belle bosse ? » me questionne l’un des plus à l’aise, je lui réponds : je ne sais pas c’est la première fois que j’y participe! Et paf 200m plus tard le dernier raidar : oui c’est une belle côte ! Le cardio à bloc, on jette nos derniers watts.

Très beau parcours, belle région le Sidobre.

Merci à l’organisation, aux bénévoles souriants sur la route !

Merci à Patrick qui a été au petits oignons pour nous ».

75 vues
Articles récents
Archives
  • Facebook Basic Square