top of page

Pas de podium mais 2 Top 10 et 6 Top 20 au National de cyclo-cross


6 représentants du SOREZE VELO-CLUB, parmi les 7 Tarnais présents, ont pris part au National FSGT de cyclo-cross, le week-end dernier. Laissons Daniel JONIN évoquer ce championnat de France, pour son 36ème National à titre personnel !


« C’est à Béziers que nous nous retrouvons cette année, le samedi matin vers 9h30, pour la reconnaissance du circuit du National 2023 de cyclo-cross.

Malgré le dégel, le vent froid séchera le circuit avec des rafales à 90km/h. La majorité des courses du samedi et du dimanche se dérouleront sur un sol sec et très roulant, même dans les passages en dévers.

Apres deux tours du circuit, Elian, Florian, Maël et moi-même rencontrons Lilian qui découvre le circuit, orphelin de son coach habituel, Simon qui préfèrera dérouler sur son rouleau bien au chaud au pied de la Montagne Noire avant de subir ces conditions climatiques très venteuses le lendemain.

Lilian profite de notre expérience pendant son échauffement pour visualiser les meilleures trajectoires et apprendre une petite astuce : Comment dépasser un coureur qui pourrait le gêner dans un enchainement de virages.

Lilian seul représentant du Tarn et du SOREZE VELO-CLUB à courir ce samedi est sur la ligne de départ à 13h52 pour le coup de sifflet à 14h00.

Positionnés aux quatre coins du circuit, nous sommes présents pour l’encourager.

Malgré une grosse différence de gabarit (habituelle dans cette catégorie d’âge) et un manque de puissance, mais une bonne technique sur son vélo, Lilian fera une très belle 7ème place.

Le dimanche Matin à 9h, Florian et Maël sont à leurs tours sur la ligne de départ pour 50mn de course avec deux mécanos : le tonton vélo 1 et le papa vélo 2.

Florian est parti en cinquième position et Maël, toujours en délicatesse dans son départ, sera dernier au bout de la ligne droite.


Les deux frangins feront une belle course ! A noter une réelle différence de niveau avec certains en pleine préparation pour le top 10 de la Coupe de France VTT.

Florian rétrogradera pour terminer à une belle 8ème place. Ce résultat sera peut-être le déclic pour s’entrainer davantage, surtout quand l’emploi du temps le permet.

Maël, malgré la pénibilité de son travail, avec seulement quatre cyclo-cross cet automne et un petit 2000 km en 2022 remontera pour terminer à la 13ème place ! Le mental a pédalé à la place des jambes, certainement le coureur qui avait le moins de kilomètres sur ce championnat.

Midi, ce n’est pas encore l’heure de se mettre à table mais les supers vétérans se présentent sur la ligne de départ, je me doute bien que le champagne ne sera pas pour aujourd’hui mais il y a toujours cet espoir de monter « sur la boite ».

Elian que je trouve décontracté me parait dans une bonne journée, moi, je suis prêt, comme d’habitude dans ma bulle pour la seule course de l’année qui me motive, malgré la lassitude des années. C’est mon 36eme National et je sais que je vais me faire mal aux jambes.

C’est parti pour 40mn de course, Elian en deuxième ligne est bien parti dans les dix premiers, moi légèrement plus loin, je refais mon retard en utilisant la technique de dépassement que j’ai montré à Lilian.

Nous sommes 9ème et 10ème au premier passage sur la ligne, mais dans un groupe de 15 coureurs, roues dans roues, avec un écart sur les cinq-six premiers.

Ensuite la bagarre va être rude, un régal ! Douze coureurs pour la 10ème place. Elian perdra quelques longueurs dans le final.

Je fais l’effort dans le dernier tour pour décrocher le toulousain Jean-Olivier Pellier (champion national à l’américaine avec moi en 2010), et revenir sur l’arrière du groupe étiré sur quelques longueurs. Lors du sprint final, une barrière et un drapeau se déplacent avec une rafale de vent juste devant nous, nous faisant chuter avec un coureur de l’Alsace.

Je me relève pour franchir la ligne à la 18ème place, Elian, 20ème, se fera un plaisir de battre au sprint Baroni ( 6ème du national 2022).

A 14 heures, Simon s’élance avec l’autre Tarnais, Wilfried Voyeux de Lavaur, dans une course de haut niveau, avec au départ l’ancien champion national de VTT 2019 Laurent Begard et Mathias Pype 4ème des championnats d’Europe 2022. Ces deux coureurs vont prendre le large rapidement et au bout de deux tours la différence est faite, derrière, des petits groupes de coureurs se composent, et au fil des tours, la plupart roule en solo.

Simon prendra une belle 13ème place (l’autre Tarnais, Voyeux, terminera 10ème. »


A noter quelques résultats :

Vandecavaye Aurore 1ère, Calatayud Joëlle 2ème (toutes 2 de la Haute Garonne) en vétérane.

Decaup Joanna, de la Haute Garonne, 3ème en Séniore.

Miquel Jérôme, de la Haute Garonne, 2ème en vétéran.

Andrieu Gérard, de l’Ariège, 3ème, Barcelo Thierry, de la Haute Garonne, 4ème en catégorie « ancien ».

Sartori Jérôme, de la Haute Garonne, vainqueur en super vétéran.

Leguevaques Régis 4ème et Biau Jordy 6ème (tous 2 de la Haute Garonne) en senior.


Par ailleurs, les VTTistes n’ont pas hésité à braver le froid et la neige, dimanche dernier, pour une sortie en Montagne Noire, bien blanche à l’occasion !

110 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page